Meeting qui marche

IMG-20170829-WA0010.jpg

"Talkin'to Me?" a testé la réunion en marchant, lors de son retour de vacances, ce mardi 29 aout. A 11h, nous partons pour une boucle dans les alentours de Hamme-Mille, menée par Martin Ophoven. Un soleil aoutien généreux nous accompagne. Les points de l'ordre du jour sont très nombreux. Avant de partir nous les notons sur un bout de papier que tiendra Martin pendant toute la réunion marchante (je frenchise "Walking Meeting", je suis comme ça)

ING, Delhaize, Fondation Roi Baudouin, Solvay, nous parcourons les updates (mises à jour, oui oui) de différents projets qui ont évolué pendant l'été. Arrivée une heure et demi plus tard dont trente minutes sur une table de pic nic à l'ombre dans la foret de Meerdael.

Marcher et parler....Qu'est-ce que ça a changé pour nous? Interview partage:
"D'abord, j'ai remarqué qu'on a du trouver un rythme commun si on voulait s'entendre. Je marche rapidement, mais l'un va plus lentement. Je dois m'arrêter. Marcher ensemble nous à forcé à nous mettre dans une écoute commune" remarque Martin Ophoven.

"Pas de laptop et j'ai laissé mon gsm chez toi", continue Martin Mahaux, "ça favorise le focus. Il ajoute "Je pense aussi qu'on a ralenti et accéléré suivant le rythme qu'on voulait donner à notre réunion. Et le fait de marcher en suivant une boucle, c'était une manière d'autogérer le temps qu'on se donnait. Une boucle, c'est le tour de l'horloge...et c'est nous les aiguilles!"

"Après deux heures de discussion, je suis habituellement vanné, lourd dans ma chaise, endormi, voire emmerdé" confie Greg. Alors qu'après deux heures de réunions en marchant, je me sens super bien, vivifié, joyeux." Et le soleil y est pas pour rien.
"Ecouter c'est parfois long, surtout si un point concerne moins l'un d'entre nous. Comme je marchais, ce qui est une de mes activités préférées, mon stress et mon impatience à passer au point suivant disparaissait." avoue Martin Ophoven. "Je me suis senti libre et j'ai finalement contribué à une discussion qui ne me concernais pas du tout."

Stephane trouve que le parler est plus fluide "on termine chaque sujet". Comme on avance, les mots et les idées avancent aussi. Les resistances s'estompent.
Une fois de retour, nous avons continué après le repas à nous répartir des points d'action, regarder le planning, fixer des rdv.

"C'est magnifique ce coin, Martin"

Notre kit de la réunion marchée:

  • Un guide de réunion qui connait l'itinéraire.
  • Un timing communément approuvé "Combien de temps on se donne?"
  • Une liste des points à discuter, tenue par un des marcheurs
  • Deux trois feuilles blanches, un bic, une plaque de notes avec pince
  • Un peu d'eau si il fait chaud, des lunettes, chapeau, creme solaire
  • Un smartphone pour prendre photos, tenir le temps et se repérer sur une carte

Bonne rentrée à tous!